Aux candidats du Conseil de l’Ordre de PARIS, arrêtez de nous solliciter abondamment !

Mails, faxs, toques, courriers, les candidats au Conseil de l’Ordre ne cessent de nous étouffer de leur présence  et de nous harceler de leurs candidatures (pour certains, 7 fois reçus).

Que ce soit en semaine mais également en week end (ouf le dimanche est de repos), je ne cesse de m’exaspérer chaque année de recevoir moultes exemplaires des mêmes candidats qui pensent – à tort à mon avis – que harceler leurs électeurs leur ferait gagner des voix. Or, pour ma part, cela ne marchera pas.

On sait tous que les élections des membres du Conseil de l’Ordre ont lieu les 11 et 13 décembre 2012 (certains nous l’ont suffisamment rappelés ;-)).

Or, il est navrant de constater que beaucoup de candidats font des promesses à mon avis irréalisables et qu’ils ne se mettent pas suffisamment à la place de leurs électeurs et de leurs attentes.

Par exemple, hausser l’aide juridictionnelle. Un seul candidat le propose (au demeurant fort sympathique car j’ai eu le droit à un coup de téléphone de sa part un samedi après midi  se disant « amical » pour m’inciter à voter … pour lui). C’est bien gentil de proposer cette idée mais irréalisable en son état lorsqu’on sait que la Garde des Sceaux y est défavorable.

Autre exemple, des candidats qui proposent des obligations de résultats au nombre de 30. Pensez vous réellement qu’ils respecteront toutes ces obligations ? (n’oubliez pas le terme « de résultat » juridiquement c’est important. S’ils sont élus et qu’une seule de leurs obligations n’est pas tenue, nous serons parfaitement bien fondés à engager leur responsabilité et à solliciter des dommages-intérêts… (c’est de l’humour).)

Je pense que des choses plus importantes doivent être entreprises :

– faire respecter le confidentialité de nos relations avec les clients. Un exemple, la permanence hospitalisation d’office JLD. Pourquoi n’avons nous pas une salle exprès pour nous afin d’accueillir nos clients ? La salle d’audience (lorsqu’elle n’est pas prise) n’est guère suffisante dans la mesure où nous sommes au moins 3 confrères à les utiliser en même temps. Bravo au respect de la confidentialité. Pourquoi l’Ordre ne se batterait pas auprès du président du TGI de PARIS pour imposer une salle ??

– donner aux avocats qui ont vu leur collaboration rompu un droit d’exister. Savez vous qu’ un Confrère collaborateur qui se fait renvoyer ou qui démissionne a quelques mois pour trouver une autre collaboration et que s’il ne trouve pas, il perd non seulement le droit d’être temporairement domicilié chez son ex patron mais également son numéro de toque ? C’est inacceptable. Je milite pour que chaque Avocat ait le droit d’avoir SON numéro de toque. J’ai proposé cette idée à POS (pour ne pas le citer) et sa réponse m’a choqué : infaisable. Comment ça infaisable ? Il suffirait de déplacer l’espace de convivialité actuel et le mettre à un autre endroit comme chez les anciens Avoués à la Cour d’appel ou tout simplement réorganiser l’espace disponible du vestiaire actuel.

– La fin de l’exclusivité des audiences criminelles des mineurs pour les Secrétaires de Conférence. Le droit des mineurs est différent du droit des majeurs et on ne juge pas un mineur comme un majeur. Cela suppose avoir suivi une formation spécifique. Pourquoi ne pas confier aux Avocats de l’Antenne des Mineurs l’exclusivité des infractions pénales criminelles ! ça serait tellement logique dans la mesure où ils sont formés (contrairement aux Secrétaire de Conférence).

– un droit d’accès à la porte des juges d’enfant. Actuellement, un pass est nécessaire pour ouvrir la porte. Seuls le gendarme et les Services éducatifs du Tribunal ont ce pass et non les Avocats de permanence. Pourquoi un Avocat de permanence n’a pas ce pass (surtout s’il est de permanence le dimanche (je rappelle ce jour là aucun gendarme disponible)) ? Il suffirait que l’Antenne des mineurs confie ce pass à l’Avocat de permanence à charge pour lui de le redonner.

Voilà quelques idées utiles et non un florilège de promesses irréalisables que j’ai pu lire chez certains candidats.

On se fiche de savoir que tel candidat a 30 ans marié et a 2 petits garçons adorables et qu’il faut voter pour lui car il est jeune (je note que ce candidat est le moins harceleur de tous) ou encore parce qu’il est le plus beau et le plus intelligent (cf le candidat avec un CV joint à une candidature) ou qu’il est de l’UJA, qu’il est pugnace et qu’il a fait un beau sourire à la caméra.

Bref, ce billet est un coup de gueule. Marre d’être bombardé de candidatures sous toutes ses formes avec des candidats qui sont incapables de dire bonjour quand on les croise ou qui organisent un cocktail et qu’ils nous oublient après dès qu’on les sollicite.

Comme je l’ai dit l’année dernière, soyez en rassurés, on n’aura aucune carte de voeux pour la nouvelle année !

On attend des candidats un peu de respect pour ses électeurs et de VRAIES idées au quotidien. On attend d’eux qu’ils nous écoutent, qu’ils nous défendent qu’ils soient disponibles.

Bref les 11 et 13 décembre 2012, votez pour ceux ou celles qui ne se sont pas présenté(e)s car eux au moins ne vous décevront pas et ne se moqueront pas de vous par de belles promesses !


Réagissez à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s