Avec l’émergence du parquet national antiterroriste, une page se termine pour la section C1

Dans les années 1980, les attentats d’Action directe, du Front de libération populaire de la Palestine ou encore du Hezbollah poussent le législateur à centraliser l’intervention judiciaire, concurrente et non exclusive, à Paris. Le magistrat Alain Marsaud, auteur d’une tribune remarquée dans la presse, prend la tête en 1986 du nouveau service central de lutte … Lire la suite Avec l’émergence du parquet national antiterroriste, une page se termine pour la section C1